Je m’appelle Thomas et depuis gamin l’image a toujours été au centre de mes préoccupations depuis 25 ans. D’abord avec un boitier photo argentique pour figer les moments de vie de mes rencontres et mes voyages et très vite la caméra qui est venue compléter cette envie de raconter des histoires. Une évidence vers 14 ans pour décider d’en faire mon métier. Ce qui me plaît ? Filmer le réel et les gens à travers des portraits. Plutôt réservé mais curieux, je recherche dans mon travail à révéler la part d’intimité de celui que je filme ou que je photographie. Et c’est souvent dans ces moments de rencontre que le meilleur émerge, tel un cadeau, à travers des confidences, des anecdotes, des émotions fortes, des regards croisés. Mon métier n’est pas qu’un travail mais également un mode de vie où se complètent et se nourrissent des techniques et une passion.

Le cinéma substitue à notre regard un monde qui s’accorde à nos désirs – JLG

Pour apprendre le métier, il faut faire des rencontres et se forger une solide expérience. Avec en poche un baccalauréat cinéma audiovisuel et photographie je poursuis ensuite avec un Bachelor (Licence) universitaire à Paris section arts du spectacle cinéma audiovisuel et me spécialise ensuite à la technique en intégrant l’ESRA de Paris (École Supérieure de Réalisation Audiovisuel) pour devenir concepteur réalisateur vidéo. Collaborant pour la production de films documentaires, notamment pour France5, je rejoins le groupe Canal + une courte période pour des sujets culture cinéma. En Suisse depuis maintenant 13 ans, c’est avec la RTS et plusieurs sociétés de productions que je trouve de nouveaux horizons en tant qu’indépendant.

Aujourd’hui j’essaie à travers mon expérience, de revenir à l’essentiel de ce qui me touche, joindre l’utile à l’agréable : aider les gens à travers leur passion, leur métier, à se révéler en image. Lier l’émotion à un savoir-faire.

On le voit aujourd’hui, l’image est partout. L’image nourrie notre quotidien, le Web et les réseaux sociaux. Alors il faut s’adapter aux nouveaux enjeux de communication (Instagram, Facebook, Youtube, TikTok …). L’image nous permet de vivre la vie des autres à distance mais aussi de se distinguer, être visible pour les autres. La vidéo, l’image, ont donc aujourd’hui pleinement leur place. Sous différents formats, avec différents objectifs. Dans un monde toujours plus concurrentiel, mondialisé, la place de l’image, si elle se rattache à du vivant, de l’expérience, est essentielle, vitale pour développer son personnel branding ou activité professionnelle, fidéliser ses clients, être visible et communiquer rapidement son savoir-faire, ses valeurs, ses services.

Mais cela ne suffit plus aujourd’hui, il faut pour faire la différence de la valeur ajoutée : de l’émotion, de l’authenticité. En ce sens j’aide les entrepreneurs, artisans, créateurs, indépendants mais également la culture, le sport, Vous, à révéler en image votre Histoire (brand story ou storytelling) et faire avancer votre activité, votre passion.

J’essaie de rendre visible l’invisible 😉

Tom @malitokino_tom